Michel Ferchaud sur le web, ça vient, ça vient…

Les choses vont se mettre en place au fil des semaines, mais ça y est. Vous retrouverez ici tout ce qui fait ma vie, la musique, la peinture, mes coups de gueule, mes projets d’album et de livre en cours de rédaction. Bref, pas mal de pain sur la planche.

Un petit clin d’oeil à Daniel Mermet (France Inter – La-bas si j’y suis) qui a eu la bonne idée de rediffuser la série d’émissions dédiées à la Guerre d’Algérie. 50 ans déjà, Souvenirs douloureux. Pour ceux qui ont loupé l’émission d’hier, vous pouvez la retrouver ici : Ils eurent 20 ans dans les Aurès. Daniel avait eu la gentillesse, avec son équipe, de choisir ma chanson « Je vous rends ma médaille » pour l’illustration sonore de cette émission, se réentendre 14 ans après la première diffusion de l’émission, réentendre les témoignages des copains, ça m’a fait chaud au coeur. Merci l’ami.

3/01/2017 : article sur FranceInfo suite à la parution de « Je vous rends ma médaille »

Ce contenu a été publié dans Guerre d'Algérie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Michel Ferchaud sur le web, ça vient, ça vient…

  1. Macé dit :

    « L’artisan de la chanson » comme il aimait se définir, sa révolte au cœur, bourru et tendre, ostensible et pudique, il nous chantait la vie, ses préoccupations qui sont aussi les nôtres, il avait encore tellement à dire, à chanter, avec toutes ces drôles d’infos. Son adaptation de « la bande à Rikiki » de Jean Baptiste Clément est d’autant plus d’actualité.
    « Douloureuse nouvelle, très douloureuse nouvelle, cette semaine, ce lundi 27 février, notre ami, notre boxeur des mots, MICHEL FERCHAUD, n’est plus ; il a rejoint pour toujours sa chère et tendre Lyly.. Reste pour nous, ses amis, ses musiciens, ses fans, sa fille et ses petits-enfants, et ceux qui le découvriront maintenant (je sais que Michel doit d’abord se remettre de tout cela et qu’ensuite il rigolera et rouspétera par-dessus les nuages « Pfff, pourquoi on s’intéresserait à mes chansons maintenant ?? ») … Il nous reste en tout cas pour moi et pour tant d’autres musiciens qui l’ont accompagné, des fous rires, des colères partagées sur les injustices de ce monde débile… Oui, FERCHAUD était une grande gueule, peu ou mal connue certes par le grand public, mais qui restera à jamais dans les cœurs de toutes les personnes qui ont eu la chance de le côtoyer, de l’écouter en live ou sur les ondes de la bande FM et plus tard sur les médias du service public. L’auteur de « Je vous rends ma médaille », « la baballe », « Brumes de septembre », « ma concubine » « Les gens n’ont pas de mémoire » et tant d’autres beaux textes et belles musiques n’est plus, MAIS je sais que ses chansons resteront à jamais dans le cœur des gens… JE T’AIME FERCHAUD ET TU FAIS CHIER … Je voulais te voir encore une fois, refaire le monde, gueuler sur les politicards, crier sur notre société de merde, boire une bouteille de coteau de layon, et m’empiffrer de pâté, et rigoler, oui rigoler jusqu’à en pleurer… Mais là, franchement, tu me fais pas rire du tout, je pleure tout court… Mais, oui, je sais, ce n’est pas de ta faute…. Et dire que tu souhaitais me rejoindre dans le sud, jouer au pays de Brassens, une de tes idoles, parmi tant d’autres, tels que Django Reinhardt, et John Lee Hooker.

    Michel a fait dans sa vie de nombreuses choses, mais celle où il excellait avant toute chose, c’était d’écrire de jolies chansons, tendres et pudiques, rigolotes, ou graves mais toujours avec une pointe d’humour et toujours de l’émotion. Le point commun de Michel et de ses mots, ils dévoilaient toujours des vérités et des injustices. Michel chantait tout haut ce que certains ne disaient même pas tout bas… L’injustice, la bêtise humaine, les souvenirs heureux ou malheureux sont là enrichis de mélodies aux accents blues, jazz, Java ; ici, une petite valse, et là un boogie des années 50… Mais toujours avec la fraicheur des mots vrais qui font du bien au cœur et aux oreilles.

    Le chemin ne fut pas si long, n’oublie pas que tu as fait ton premier concert à … 51 ans !! Au final, France 3, France Culture, France Info et bien avant notre rencontre, France Inter, grâce à Daniel Mermet !! Tu en a vu des journalistes, des caméras sur les plateaux de TV et dans ta campagne angevine ; malgré tes cheveux blancs et tes airs de Père Noël, tu attirais les trentenaires vers toi, ils écoutaient, rigolaient et chantaient avec toi lors de tes nombreux concerts.
    Avant que la faucheuse me rappelle à toi, J’espère que tu vas te réincarner très vite pour offrir au grand public, à ces milliards de petites oreilles, le plaisir d’écouter quelqu’un qui avait ton courage et ton talent. En attendant ce grand miracle, je les invite ces mécréants à te découvrir, à te re-découvrir…une dernière fois, non, non, pas une dernière fois… Tes chansons sont et resteront !!
    Au revoir FERCHAUD, on t’aime nous aussi. »
    MUSICOM/ VM
    04 67 26 22 56

    PS : communiqué de presse envoyé à tous les médias et tous les endroits (presque tous) où Michel s’était produit… J’ espère simplement qu’ils vont lire leurs twits, leurs messages perso, leurs email… j’ai été au côté de FERCHAUD, en qualité d’apprenti « attachée de presse » et « tourneur » pendant deux ans… 17 ans après, je rédige ça… SUIS TRISTE, très triste…et j’ai envie de GUEULER

  2. GOLAS dit :

    Paix à toi, l’Ami ..

  3. Pierre dit :

    J’ai le regret de vous apprendre son décès ce matin lundi 27 février 2017 à l’hôpital de Saumur, après une semaine de coma.

  4. lp dit :

    27.02.2017 – MIchel FERCHAUD nous a quitté ce jour à l’hôpital de SAUMUR –

  5. restoin danièle dit :

    Existe-t-il un CD avec cette magnifique chanson?

  6. MOTTEE PHILIPPE dit :

    je connais bien monsieur FERCHAUD michel et souhaite lui faire signer un contrat de diffusion, par le biais de notre association WELKOME MEDIA MUSIC qui va voir le jour d’ici fin février/début mars 2014,car il est injuste que ce poête ne soit pas distribué!
    j’ai pris contact avec lui récemment pour en discuter.
    ce message est adressé au concepteur de ce site pour michel ferchaud. bien amicalement. .philippe mottée.

  7. barinia dit :

    SUPER, vive Michel FERCHAUD
    enfin, de la chanson, de la VRAIE, on en redemande encore et encore

  8. arlène boiton dit :

    ENFIN !!!!
    un chanteur-compositeur-parolier, un VRAI, dans la lignée de Messieurs BREL; BRASSENS, FERRE, VIAN……. et bien loin des niaiseries guimauvées formatées par les télé-crochets !!!!! et dont l’on nous rabat les oreilles……

    Monsieur FERCHAUD, vous êtes tout simplement G E N I A L, continuez à nous enchanter
    Milles MERCIS à VOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *